2 octobre 2017

Pour diffusion immédiate

FMS : Bourse de croissance TSX

Focus Graphite et SOQUEM lancent une évaluation économique préliminaire de leur projet d’éléments de terres rares Kwyjibo situé sur la Côte-Nord – Met-Chem est sélectionné pour mener l’étude

OTTAWA – 2 octobre 2017 — Focus Graphite Inc. (FMS : TSX-V; OTCQX : FCSMF; FSE : FKC) (« Focus » ou la « Société ») et son partenaire SOQUEM inc. (« SOQUEM ») sont heureux d’annoncer qu’ils ont mandaté Met-Chem de Montréal, une division de DRA Americas Inc (« Met-Chem/DRA »), pour entreprendre une évaluation économique préliminaire (EEP) de leur projet Kwyjibo (« Kwyjibo » ou le « Projet »), un projet polymétallique d’éléments de terres rares (ETR)-cuivre-fer-phosphate, situé dans la région administrative de la Côte-Nord dans le nord-est du Québec.

Met-Chem/DRA est une fime d’experts en ingénierie reconnue mondialement dans la conception de mines et d’infrastructures minières connexes, , la caractérisation et l’estimation des ressources minérales, la métallurgie, l’évaluation des coûts, la conception de procédés et l’administration. Elle possède une expérience directe dans le secteur ETR, ayant préparé des études de préfaisabilité (EPF) pour les projets Zandkopsdrift et Steenkampskraal en Afrique du Sud et pour le projet Browns Range en Australie.

Au nom des partenaires de la coentreprise, le président et chef de la direction de Focus Graphite, Gary Economo, a déclaré : « Nous sommes heureux d’avoir Met-Chem/DRA à la tête de l’EEP pour Kwyjibo. Met-Chem/DRA est une firme d’experts hautement compétente et réputée et dont les membres individuels de l’équipe possédent une grande expérience professionnelle dans une variété de projets à travers le monde, y compris des projets d’ETR. »

M. Economo a indiqué que la décision d’entreprendre lEEP a coïncidé avec un certain nombre de facteurs de marché encourageants, le principal étant une hausse considérable des prix du néodyme et du praséodyme durant le premier semestre.

« De plus, avec l’Allemagne, la France et le Royaume-Uni annonçant des plans pour mettre fin à la production de voitures équipées de moteurs à combustion à partir de 2030, les conditions semblent favorables pour une relance de l’investissement, en particulier pour les explorateurs d’ETR non chinois », a affirmé M. Economo.

« La récente hausse des prix des ETR reflète également une demande croissante au niveau mondial à la suite de l’Accord de Paris sur l’action climatique, mais plus particulièrement des coupes de production des ETR de la Chine alors qu’elle rationalise son industrie minière d’ETR, en appui à sa politique d’électrification des transports et d’autres industries », a indiqué M. Economo.

Selon le Nikkei Asian Review, la Chine, qui produit environ 85 % du stock mondial de terres rares, cherche à limiter l’approvisionnement en appliquant des règles environnementales et en ciblant les opérations minières d’ETR illégales.

Les matériaux de terres rares sont cruciaux pour la construction de cellules photovoltaïques solaires, de générateurs d’électricité éolienne et de technologies de stockage de l’énergie, entre autres applications industrielles.

Le Roskill Consulting Group a rapporté dans une mise à jour datée du 3 août 2017 concernant le marché des terres rares que « l’augmentation des prix de certains éléments de terres rares durant le premier semestre de 2017, en particulier pour les produits de néodyme (Nd) et de praséodyme (Pr), a généré un intérêt renouvelé pour l’industrie des terres rares après une stagnation des prix en 2016. Les prix des oxydes de Nd et de Pr FOB Chine ont augmentés de 20 % à 48,4 $ US/kg Oxydes de terres rares (OTR) et de 21 % à 61,5 $ US/kg OTR respectivement entre janvier et juillet 2017, alors que les prix domestiques chinois pour les mêmes produits ont augmenté de 23 % et 24 % durant la même période. » (Cette mise à jour est disponible sur le site web Roskill au https://roskill.com/news/rare-earths/)

De plus, la Banque mondiale, dans son étude publiée en juin 2017 et intitulée : « The Growing Role of Minerals and Metals for a Low Carbon Future » (Le rôle croissant des minéraux et des métaux pour un avenir à faible émission de carbone) indique que l’accent universel envers le ralentissement du réchauffement planétaire crée des occasions pour les nations d’explorer et d’exploiter des ressources en ETR potentielles.

« Il est frappant qu’à l’exception de la Chine, du Brésil, de l’Inde et de la Malaisie, il n’existe pas de données concernant la production, les réserves ou les ressources des métaux de terres rares disponibles pour les pays en développement. Bien que ces métaux cruciaux puissent être présents dans ces régions, aucun effort concerté n’a été entrepris pour cartographier leur existence avec exactitude », a indiqué le rapport.

M. Economo a déclaré que l’EEP entreprise par Met-Chem/DRA, lorsqu’elle sera complétée et si elle est positive, pourrait mener à des études supplémentaires, dont une étude de la faisabilité du projet Kwyjibo en tant que nouvelle source potentielle de terres rares en Amérique du Nord.

Évaluation économique préliminaire du projet Kwyjibo

L’EEP sera basée sur des résultats d’essais hydrométallurgiques prometteurs provenant de travaux en laboratoire effectués par la firme Hazen Research Inc. de Golden, au Colorado. Le 21 novembre 2016, Focus et SOQUEM ont annoncé des résultats du programme d’essai de lixiviation chimique 2014-2015 réalisé sur deux composite d’échantillons de carottes provenant des zones Magnétite et Brèche inférieure de l’horizon Josette. Les essais et les étapes de purification subséquentes sont supervisés par M. Eric Larochelle, ing., un consultant métallurgique membre de l’équipe d’experts de Met-Chem/DRA.

Les faits saillants de ces travaux d’essai comprennent :

  • Un schéma métallurgique distinct et relativement simple par rapport à des projets d’éléments de terres rares semblables
  • Un taux d’extraction par lixiviation très élevé d’environ 90 % à partir des concentrés de terres rares de tous les éléments de terres rares pour la minéralisation de type magnétite massive (« MM1 »)

Met-Chem/DRA a commencé les travaux pour l’EEP le 1er août, avec pour objectif d’achever son rapport d’ici la fin 2017 ou le début 2018.

Personnes qualifiées

Daniel M. Gagnon, ing., FCIM, vice-président principal, Mine, Géologie, Met-Chem/DRA, personne qualifiée en vertu du Règlement 43-101 — Information concernant les projets miniers, a examiné et approuvé le contenu technique de ce communiqué.

Eric Larochelle, ing., président de SMH Process Innovation, consultant indépendant auprès de Met-Chem/DRA responsable du programme hydrométallurgique et personne qualifiée en vertu du Règlement 43-101 — Information concernant les projets miniers, a lu et approuvé l’information technique hydrométallurgique contenue dans ce communiqué.

Marc-André Bernier, M.Sc, géo. (Québec) et P.Geo. (Ontario), administrateur de la Société et personne qualifiée en vertu du Règlement 43-101 — Information concernant les projets miniers, a examiné et approuvé le contenu non technique de ce communiqué.

 À propos du projet Kwyjibo

Le projet polymétallique Kwyjibo, totalisant 118 claims et couvrant 6 278 ha, est situé à 125 km au nord-est de la ville portuaire de Sept-Îles, dans la région administrative de la Côte-Nord . Le projet est également situé à 25 km à l’est du chemin de fer de la Côte-Nord et du Labrador (QNS&L) et est accessible par voie aérienne à partir Sept-Îles.

Le projet Kwyjibo est situé dans la province géologique de Grenville dans le nord-est du Québec et renferme une minéralisation polymétallique mésoprotérozoïque de fer (Fe), cuivre (Cu), éléments de terres rares (ETR) et or (Au) qui est considérée comme étant l’une des meilleures cibles d’exploration d’oxyde de fer-cuivre-or (IOCG) au Québec. La minéralisation a déjà été tracée sur une distance d’au moins 4 km. La propriété Kwyjibo est assujettie à une redevance RNF de 1,5 % payable à la Compagnie Minière IOC Inc.

À propos de SOQUEM Inc.

SOQUEM, une filiale de Ressources Québec, est un chef de file dans l’exploration minérale au Québec. Sa mission est d’explorer, de découvrir et de développer des propriétés minières au Québec. SOQUEM a participé à plus de 350 projets d’exploration et contribué à des découvertes majeures d’or, de diamants, de lithium et d’autres minéraux.

À propos de Focus Graphite

Focus Graphite Inc. est une société d’exploration avancée ayant pour objectif de produire du concentré de graphite à son gisement de graphite en paillettes en propriété exclusive Lac Knife situé à 27 km au sud de Fermont sur la Côte-Nord. Dans une deuxième étape, pour répondre aux intérêts des intervenants québécois pour la transformation à l’intérieur de la province et pour ajouter de la valeur pour les actionnaires, Focus évalue la faisabilité de produire des produits de graphite à valeur ajoutée, dont du graphite sphérique de catégorie pile.

Focus Graphite est une société de développement de graphite axée sur la technologie ayant pour vision de bâtir une valeur durable à long terme pour les actionnaires. Focus détient aussi une participation importante dans le développeur d’applications de graphène Grafoid Inc.

Pour plus d’information concernant Focus Graphite, veuillez visiter le www.focusgraphite.com.

Énoncé prospectif

Le présent communiqué contient des « informations prospectives » au sens de la législation canadienne sur les valeurs mobilières. Toutes les informations contenues dans le présent document n’étant pas clairement de nature historique peuvent constituer des informations prospectives. En général, de telles informations prospectives peuvent être identifiées par l’utilisation d’une terminologie prospective comme « planifie », « s’attend », « ne s’attend pas », « est attendu », « budget », « prévu », « estime », « prévoit », « vise », « anticipe », « n’anticipe pas » ou « croit », ou des variations de ces termes et expressions ou des indications selon lesquelles des actions, des évènements ou des résultats « peuvent » ou « pourraient » « se produire » ou « être réalisés ». Les informations prospectives sont assujetties à des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels, le niveau d’activité, le rendement ou les réalisations de la Société diffèrent considérablement de ceux exprimés ou sous-entendus par ces informations prospectives, y compris, mais sans s’y limiter : (i) la volatilité du cours des actions; (ii) les marchés mondiaux et les conditions économiques en général; (iii) la possibilité de dépréciations et d’affaiblissements; (iv) le risque associé à l’exploration, au développement et à l’exploitation de gisements minéraux; (v) le risque associé à l’établissement du titre de propriétés et d’actifs miniers; (vi) les risques associés à la création de coentreprises; (vii) les fluctuations des prix des produits de base; (viii) les risques associés aux risques non assurables survenant durant l’exploration, le développement et la production; (ix) la concurrence rencontrée par la Société dans l’obtention du personnel expérimenté et du financement; (x) l’accès à une infrastructure adéquate pour soutenir les activités d’extraction, de traitement, de développement et d’exploration; (xi) les risques associés aux changements du régime réglementaire minier régissant la Société; (xii) les risques associés aux diverses réglementations environnementales auxquelles la Société est assujettie; (xiii) les risques associés aux délais réglementaires et d’obtention de permis; (xiv) les risques associés aux conflits d’intérêts potentiels; (xv) la dépendance au personnel clé; (xvi) les risques de liquidité; et (xvii) le risque de dilution potentielle par l’émission d’actions ordinaires. Les informations prospectives sont basées sur des hypothèses que la direction estime raisonnables au moment où ces énoncés sont faits, y compris, mais sans s’y limiter, la poursuite des activités d’exploration, aucun changement défavorable important des prix des métaux, des plans d’exploration et de développement se déroulant comme prévu et atteignant les résultats attendus, la réception des approbations réglementaires requises et les autres hypothèses et facteurs énoncés dans le présent document. Bien que la Société ait tenté de cerner les facteurs importants qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement de ceux contenus dans les informations prospectives, d’autres facteurs pourraient entraîner des résultats non prévus, estimés ou visés. Il ne peut être garanti que ces informations prospectives s’avéreront exactes, car les résultats réels et les évènements futurs pourraient différer considérablement de ceux anticipés dans ces informations prospectives. Ces informations prospectives ont été fournies dans le but d’aider les investisseurs à comprendre les plans d’affaires, d’opérations et d’exploration de la Société et pourraient ne pas convenir à d’autres fins. Par conséquent, les lecteurs ne devraient pas se fier indûment à des informations prospectives. Les informations prospectives sont fournies en date du présent communiqué et la Société ne s’engage pas à mettre à jour ces informations prospectives, sauf conformément aux lois sur les valeurs mobilières applicables.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (tel que ce terme est défini dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) déclinent toute responsabilité quant à l’exactitude du présent communiqué.

 

Personne-ressource

 

Focus Graphite Inc.

Gary Economo

Président et Chef de la direction

+1 613 241-4040

geconomo@focusgraphite.com

www.focusgraphite.com